HENRI JASPAR

Henri JasparHenri Jaspar fut la figure politique dominante au cours de la période qui sépare les deux guerres mondiales.
Avant 1914, Il fut avant tout un avocat éminent du Barreau de Bruxelles. Civiliste de réputation internationale, il plaida dans plusieurs procès célèbres et défendit, notamment, les intérêts des filles de Léopold II dans les procès auxquels donna lieu la succession du grand Roi.
Il trouva cependant le temps de se consacrer aux œuvres sociales. Aussi est-ce tout naturellement que la passion de servir l’appela, après l’invasion du territoire en 1914, à faire partie du Comité for Relief in Belgium, présidé par M. Hoover
A la libération, en 1918, les cadres politiques avaient besoin d’hommes nouveaux. Le parti catholique de Liège l’appela à sa tête et c’est ainsi que M. Henri Jaspar entra, en 1919, au Parlement, sur lequel il exerça pendant une période de vingt années, une action incomparable.
M. Delacroix, avocat à la Cour de Cassation, chargé par le Roi Albert I de former le premier gouvernement après la libération, fit appel à son concours. Pendant des années, M. Henri Jaspar ne devait plus quitter la rue de la Loi. Il dirigea notamment le Département des Affaires Etrangères et participa, en cette qualité, à toutes les grandes conférences internationales qui devaient mettre sur pied l’Europe nouvelle. En 1926, le Roi Albert I le chargea de former un nouveau gouvernement. Il occupa cette haute charge pendant une période de cinq années jusqu’en juin 1931.
Avec les fonctions de Premier Ministre, M. Henri Jaspar cumula successivement celles de Ministre des Colonies et celles de Ministre de l’Intérieur.
Après une courte éclipse gouvernementale, M. de Broqueville, Premier Ministre, devait en 1933, faire appel au concours de M. Henri Jaspar et lui demanda d’assumer la direction du Ministère des Finances, puis celles des Affaires Étrangères.
En février 1939, au moment où le Roi Léopold III venait une fois de plus, de faire appel à son concours pour former une nouvelle gouvernementale, il disparut brusquement à la suite d’une atteinte cardiaque. Le vide qu’il laissa dans le monde de la politique, du Barreau et des œuvres, fut immense.
Car il convient de noter qu’en ce qui concerne ce dernier aspect de son activité, le Ministre d’Etat Henri Jaspar présida, après 1919, l’œuvre Nationale de l’Enfance dont il fut un des fondateurs. C’est lui qui, après l’avoir créée et dévelopée, lui a donné son statut légal et dirigé ses destinées, jusqu’à sa mort.
En résumé, le Ministre d’Etat Henri Jaspar fut une figure marquante et comme homme d’Etat, et comme avocat, et comme homme d’œuvres.

Attention!
Pour tout renseignement concernant la PHILATÉLIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11

Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.