L’ «ARMONAQUE» DE MONS

2664 ArmonaqueL’ «Armonaque de Mons», almanach rédigé en patois montois, a été écrit dans le courant de l’année 1845 par un prêtre Charles Letellier, dit curé Letellier. Le premier numéro porte le millésime 1846.
Orphelin de père peu après sa naissance, il vécu modestement avec sa mère à Mons et apprit la langue locale auprès des enfants des quartiers populaires.
Il continua à rédiger en patois des «Scènes de la vie montoise» et quelques fables inspirées de la Fontaine.
Comme les amis, auxquels il les lisait probablement, appréciaient ses écrits, il décida de les publier en 1842 dans un recueil intitulé «Essais de littérature montoise».
Nommé curé de Wasmuel, paroisse ouvrière du Borinage charbonnier, Charles Letellier, ému par la profonde misère de ses paroissiens, pensa qu’il pourrait récolter des fonds pour leur venir en aide en publiant ses compositions, devenues réputées.
Face au succès de son initiative, il imagina alors de publier chaque année, un «armonaque»,composé uniquement de texte en montois, gage certain d’originalité.
A nouveau, le succès fut au rendez-vous et ne se démentit jamais, d’autant que Charles Letellier mit un point d’honneur à toujours publier des articles de qualité.

Attention!

Pour tout renseignement concernant la PHILATÉLIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11

Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.