LE GRAND - HORNU

1946 Le Grand HornuC’est en 1810 qu’Henri de Gorge, marchand de charbon originaire de l’ancien Hainaut français, racheta le charbonnage du Grand-Hornu. C’était l’époque où le Borinage exportait à lui seul, les trois quarts de la production belge du charbon.
En quelques années, cet homme avisé et compétent fit du Grand-Hornu, sur le plan de la production, le troisième charbonnage du Bassin du Couchant de Mons. Il y réalisa plusieurs expériences et innovations dans les techniques d’extraction, plaçant ainsi cette exploitation à la pointe du progrès.
Mais la réalisation de loin la plus importante de Henri De Gorge, reste sans conteste le vaste complexe de bâtiments industriels et la première cité ouvrière moderne qu’il fonda à Hornu dès avant 1825. Cet ensemble est un exemple unique sur le continent européen, d’urbanisme fonctionnel du début de la grande ère de l’industrialisation.
Erigé autour d’une cour de forme elliptique, à proximité du puits d’exploitation, les bâtiments industriels comportaient d’une part de vastes ateliers où étaient construites toutes les machines pour l’exploitation houillère et, d’autre part, les bureaux de la direction et les services administratifs. Par ailleurs, les anciennes écuries et les magasins entouraient une deuxième cour en forme de quadrilatère, appelée «basse-cour» et accolée à l’ellipse.
Mais, au-delà de ses préoccupations strictement professionnelles et économiques, Henri De Gorge avait le souci du bien-être de ses ouvriers. Ce fut le premier promoteur d’habitations sociales. Entre 1819 et 1832, il fit construire quelque 400 maisons pourvues d’un certain confort et il érigea ainsi une vaste cité ouvrière où étaient aménagés des espaces verts pour les enfants et des lieux de détente pour les adultes. De plus, des réalisations très en avance sur leur temps, telles que des lavoirs et bains avec distribution d’eau chaude, une salle de réunion et une bibliothèque, font de la cité du Grand-hornu le premier ensemble d’urbanisme fonctionnel aussi important et aussi moderne du monde entier. C’était vraiment une réalisation sociale étonnante pour son époque.
C’est cet ensemble extraordinaire, ce témoin prestigieux des premiers temps de l’ère industrielle qu’un architecte du terroir a voulu sauver.
Tâche énorme, s’il en est, la restauration commencée en 1971, a déjà grandement progressé. Il faut signaler notamment, l’ouverture dans les anciennes écuries d’une galerie d’art où sont présentées régulièrement des expositions d’une très grande qualité. L’architecte a également installé ses bureaux au Grand-Hornu, ce qui lui permet de concevoir les habitations des hommes du XXe siècle, dans un cadre architectural qui rappelle d’une façon remarquable l’histoire d’une des plus prestigieuses industries de son pays.

POUR RECHERCHER UN SUJET

SOMMAIRE DES DIVERS - ACCUEIL - HOME

Attention!

Pour tout renseignement concernant la PHILATÉLIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11

Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.