LA PRINCIPAUTE DE HORNES A OVERYSSCHE

Le 19 octobre 1677 furent érigées en principauté sous le nom de Hornes, et ce en faveur de Eugène-Maximilien, 3e comte de Bassigny, comte de Bailleul et d’autres lieux, les terres et seigneuries d’Yssche et d’Evere avec la paroisse.
La principauté d’Isque ou d’Over-Yssche était composée e.a. des villages d’Overijse et de Rosieren (actuellement Rosière-Saint André).
En dehors de la possession de nombre de domaines, tous situés sur le territoire de l’actuelle commune d’Overijse, le prince se vit attribuer les haute, moyenne et basse justices.
Avant l’érection en principauté les comtes de Hornes étaient entrés en possession d’Over-Yssche par le mariage d’Honorine de Witthem avec Gérard de Hornes. La dernière héritière de cette fameuse lignée, Marie-Thérèse de Hornes, épousa Philippe-Joseph, prince de Salm-Kyrbourg. Leur fils, le prince Frédéric, dernier seigneur d’Yssche périt sur l’échafaud, à Paris en 1794.
L’église décanale Saint-Martin à Overijse renferme les sépultures de tous les princes de Hornes.
En érigeant Overijse en principauté les Souverains voulurent récompenser leurs serviteurs dévoués pour les éminents services rendus. Les princes, Philippe-Emmanuel d’abord et Maximilien-Emmanuel ensuite reçurent à leur tour des titres honorifiques : le premier devint Grand d’Espagne de première classe, le second prince du Saint-Empire, chevalier de la Toison d’Or, etc.
Soulignons en passant que le comte de Hornes qui fut décapité à Bruxelles
en même temps que l’infortuné comte d’Egmont était un Hornes d’une autre lignée. En néerlandais les textes historiques parlent du comte de Horne (souvent à tort de Hoorn(e) ) connu également sous le nom de Philippe de Montmerency ; la lignée princière par contre est toujours citée comme «de Hornes».

POUR RECHERCHER UN SUJET

SOMMAIRE DE L'HISTOIRE - ACCUEIL - HOME

Attention!
Pour tout renseignement concernant la PHILATÉLIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11
Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.