LA JOYEUSE ENTREE A BRUXELLES DE
PHILIPPE LE BEAU ET DE JEANNE
DE CASTILLE, le 9 décembre 1496.

Né en 1478 à Bruges et fils de Maximilien d’Autriche et de Marie de Bourgogne, Philippe le Beau était l’héritier des Etats de Bourgogne et de l’Empire de Habsbourg. Pour supplanter le roi de France, Maximilien chercha à la fin du 15e siècle à entretenir de bonnes relations avec l’Espagne. C’est ainsi qu’il maria Marguerite à l’héritier de la couronne espagnole Don Juan, fils de Ferdinand d’Aragon et d’Isabelle de Castille, Philippe le Beau, devenu Comte du Brabant à Louvain en 1494, épousa Jeanne de Castille (née à Tolède en 1479).
Philippe le Beau et Jeanne de Castille eurent six enfants, parmi lesquels Charles-Quint et l’Empereur Ferdinand 1er. Philippe décéda dans des circonstances mystérieuses à Burgos en 1506, Jeanne mourut en 1555, folle et enfermée au Château de Tordesillas près de Valladolid (d’où son surnom de Jeanne la Folle).
Les portraits de Philippe le Beau et Jeanne de Castille reproduits sur les timbres, sont ceux figurant sur les volets gauche et droit d’un triptyque de l’hôtel de ville de Zierikzee aux Pays-bas. Le panneau central représente Le Jugement Dernier.
Philippe le Beau est en pied. Il porte une couronne et une armure ornementées des emblèmes autrichiens, bourguignons et espagnols. Autour du cou, il porte l’insigne de la Toison d’or. Il tient en main un glaive, symbole du pouvoir judiciaire, et montre le panneau central représentant Le Jugement Dernier. A l’arrière- plan, on peut distinguer les ruines du vieux château fort de Bruxelles, les remparts de la ville et le vieux tribunal de justice sur le Coudenberg.

Dans le fond, s’élancent les deux tours de Sainte-Gudule.
Jeanne de Castille est vêtue en souveraine. Elle porte également une couronne et un large manteau drapé. Sa main repose sur un ventre légèrement bombé, ce qui pourrait présager une grossesse. Au loin, l’on distingue notamment les jardins du palais de Bruxelles avec la maison d’été et le pavillon en bois importé d’Espagne.
L’auteur du triptyque est (encore) inconnu. L’œuvre d’art n’a jamais été examinée de manière approfondie. Il est souvent attribué au Maître de la Légende de Joseph, que l’on appelle aussi le Maître de l’Abbaye d’Affligem et qui travaillait à Bruxelles vers 1500. La peinture a probablement été réalisée pour le tribunal de justice de l’hôtel de ville de Zierikzee. Les deux volets latéraux se trouvent aujourd’hui aux Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles.

Attention!
Pour tout renseignement concernant la PHILATÉLIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11
Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.