LE PILORI DE BRAINE-LE-CHTEAU

Au milieu de la Grand’Place de Braine-le-Château s’élève le Pilori, remarquable vestige du passé. Ce monument de justice féodale, en pierre bleue, fut érigé, en 1521, par Maxililien de Hornes, chambellan de Charles Quint. Il servait à l’exécution des sentences prononcées au nom des seigneurs justiciers : les jours de marché, les condamnés à la peine de l’exposition publique et les coupables de délits mineurs y étaient attachés et subissaient la vindicte de la population.
Cette construction présente un soubassement hexagonal à quatre marches qui supporte une colonne cylindrique à piédestal hexagonal également, encadrée gracieusement de six barres de fer et dont le chapiteau est surmonté d’une lanterne composée de six colonnettes recevant à leur sommet des arcatures trilobées en anse de panier.
Au sommet de la colonne supportant la lanterne, sont sculptées les armoiries des Hornes et une banderole, qui fait le tour du chapiteau, porte l’inscription ; « Maximilien de Hornes, seigneur de Gaasbeek, chevalier de l’Ordre de l’Empereur, 1521».
A plusieurs reprises, ce monument faillit être détruit, d’abord, en 1794, au temps de la révolution française et, ensuite, lors de la construction de la chaussée de Tubize, en 1858. Chaque fois, les habitants de la localité s’opposèrent à cette destruction. A l’heure actuelle, le monument est à juste titre, classé par la Commission Royale des Monuments et des Sites.

Attention!

Pour tout renseignement concernant la PHILATLIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11
Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.