MAX WALLER

Max WallerMax Waller avait vingt ans en 1880 lorsqu’un groupe de jeunes écrivains, enthousiastes comme lui, prirent conscience de l’originalité de leurs œuvres et que, dans le vaste empire de la littérature française, existait une littérature belge dont les caractères spécifiques s’affirmaient.
C’est ainsi qu’ils fondèrent en 1880, la Jeune Revue Littéraire qui en 1881, prit pour titre définitif «La Jeune Belgique» et pour emblème un écusson barré de la fière devise «Ne crains».
Bientôt un public lettré, en Belgique et à l’étranger, comprit l’importance de ce mouvement qui lui révélait la littérature belge et le talent d’une pléiade d’écrivains, collaborateurs de la revue, tel que Camille Lemonnier, Maurice Maeterlinck, Emile Verhaeren, Jules Destrée, Georges Rodenbach, Charles Van Lerberghe, Georges Eekhoud, Valère Gille et tant d’autres qui acquirent une renommée internationale.
La Jeune Belgique fut dirigée par Max Waller de 1882 jusqu’à sa mort, survenue en 1889, il fut comme le dira Paul André, «l’organisateur de la victoire des lettres nationales en Belgique».
Dans sa vie trop brève, Max Waller publia de nombreux articles de critique littéraire et artistique, des nouvelles : le Baiser, l’Amour fantasque, un roman : la Vie bête, préfacé par Camille Lemonnier. Après sa mort, parurent son recueil de poèmes. La Flûte et son roman Daisy.
Voulant perpétuer la mémoire de Max Waller, ses amis et admirateurs firent ériger un monument dû à Victor Rousseau et qui s’abrite sous les frondaisons du square Ambiorix à Bruxelles. Les promeneurs, en contemplant le beau profil du poète, se souviendront qu’il écrivit :

« On sourit éternellement
Et c’est au-dedans que l’on pleure ».

Attention!
Pour tout renseignement concernant la PHILATÉLIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11

Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.