L’ABBAYE DE NOTRE-DAME DE SCOURMONT

2147 Abbaye de Scourmont (Chimay)C’est en 1850 qu’un groupe de moines cisterciens-trappistes, venu du monastère de Saint-Sixte, près de Poperinge (Flandre occidentale),fonda, sur le territoire de la commune de Forges, en Hainaut, à peu près au lieu-dit Escourmont ou Scourmont, le monastère Notre-Dame de Saint-Joseph. Celui-ci est appelé plus couramment, aujourd’hui, Notre-Dame de Scourmont, ou encore abbaye de Scourmont, Trappe de Forges, voire de Chimay (petite ville à 9 kilomètres).
La fondation, en un lieu plutôt sauvage, peu fertile et au climat assez rude, put se faire grâce à la bienveillance du prince de Chimay Joseph II et grâce au dévouement total de l’abbé J.B. Jourdain, curé de Virelles. Malgré les difficultés, elle se développa rapidement. Elle fut érigée en abbaye en 1871, et a eu jusqu’ici, cinq abbés ; Dom Hyacinthe Bouteca,de Courtrai (1860-1890); Dom Godefroid Bouillon, de Roux (1890-1904); Dom Norbert Sauvage, d’Avesnes-le-Sec (France) (1905-1913) ; Dom Anselme le Bail, de Seglien (Morbihan-France) (1913-1949) ; Dom Guerric Baudet, de Nethen (Brabant wallon) (1949-…).
Les religieux de Scourmont mènent une vie monastique, selon la règle de Saint-Benoît et la tradition cistercienne, en quête de Dieu dans la prière, la lecture sainte et l’étude, le travail, dans le silence et l’éloignement du «monde».Ils ont pu, de surcroît, par leur activité agricole et industrielle (brasserie, fromagerie),contribuer au développement d’une région peu favorisée de la Thiérache.
La communauté comptait en 1984,une petite quarantaine de moines.
(Texte aimablement communiqué par l’abbaye Notre-Dame de Scourmont)

 

POUR RECHERCHER UN SUJET

SOMMAIRE DU TOURISME - ACCUEIL - HOME

Attention!

Pour tout renseignement concernant la PHILATELIE, il vous sera toujours répondu si vous vous adressez à PHILAGODU,
soit par mail (cliquez sur "contacts"), soit par fax au 02/503 38 11
Pour toute question portant sur les thèmes culturels abordés dans ce site, nous vous invitons à contacter les organismes directement concernés.